Robert Southwell

Robert Southwell


Robert Southwell (c. 1561 - 21 février 1595), également Saint Robert Southwell , était un prêtre catholique anglais de l'ordre des jésuites. Il était également poète, hymnodiste et missionnaire clandestin dans l'Angleterre post-Réforme. Après avoir été arrêté et emprisonné en 1592, et torturé et interrogé par intermittence par Richard Topcliffe, Southwell a finalement été jugé et reconnu coupable de haute trahison pour ses liens avec le Saint-Siège. Le 21 février 1595, le père Southwell est pendu à Tyburn. En 1970, il a été canonisé par le pape Paul VI comme l'un des quarante martyrs d'Angleterre et du Pays de Galles. Il est né à Horsham St Faith, Norfolk, Angleterre. Southwell, le plus jeune de huit enfants, a été élevé dans une famille de la noblesse de Norfolk. Malgré leurs sympathies catholiques, les Southwell avaient considérablement profité de la suppression des monastères par le roi Henri VIII. Robert était le troisième fils de Richard Southwell de Horsham St. Faith's , Norfolk, par sa première épouse, Bridget, fille de Sir Roger Copley de Roughway, Sussex. La grand-mère maternelle de l'hymnodiste était Elizabeth, fille de Sir William Shelley; Sir Richard Southwell était son grand-père paternel, mais son père est né hors mariage. En 1576, il fut envoyé au collège anglais de Douai, y séjournant mais étudiant au collège jésuite d'Anchin, collège français associé, comme le collège anglais, à l'université de Douai. Il a étudié brièvement sous Leonard Lessius. À la fin de l'été, cependant, son éducation fut interrompue par le mouvement des forces françaises et espagnoles. Pour plus de sécurité, Southwell a été envoyé à Paris et étudié au Collège de Clermont sous la tutelle du jésuite Thomas Darbyshire. Il revient à Douai le 15 juin 1577. Un an plus tard, il part à pied pour Rome avec l'intention de rejoindre la Compagnie de Jésus. Cependant, un noviciat de deux ans à Tournai était nécessaire avant de rejoindre la Société et, au départ, on lui a refusé l'entrée. Il a fait appel de la décision en envoyant une lettre sincère et émouvante à l'école. Il déplore la situation, écrivant: «Comment pourrais-je ne pas être dans l'angoisse et l'agonie qui me trouvent disjoint de cette société, séparé de cette société, désunis de ce corps où coule toute ma vie mon amour tout mon cœur et mon affection» (Archivum Romanum Societatis Iesu, Anglia 14, fol.80, sous la date 1578). Ses efforts réussirent lorsqu'il fut admis à la maison de probation de Sant'Andrea le 17 octobre 1578 et en 1580 devint membre de la Compagnie de Jésus. Immédiatement après la fin du noviciat, Southwell a commencé des études de philosophie et de théologie au Collège des Jésuites de Rome. Pendant ce temps, il a travaillé comme secrétaire du recteur et ses écrits figurent parmi les documents de l'école. À la fin de ses études, Southwell a obtenu le BA en 1584, l'année également de son ordination. Il a été nommé «répétiteur» (tuteur) au Vénérable Collège anglais de Rome et, après deux ans, il est devenu préfet des études. C'est en 1584 qu'une loi fut adoptée interdisant à tout sujet né en Angleterre de la reine Elizabeth, qui était entré dans les ordres des prêtres dans l'Église catholique depuis son avènement, de rester en Angleterre plus de quarante jours sous peine de mort.