Juliana Horatia Ewing

Juliana Horatia Ewing


Juliana Horatia Ewing (née Gatty, 3 août 1841-13 mai 1885) était une écrivaine anglaise de histoires pour enfants . Ses écrits montrent un aperçu sympathique de la vie des enfants, une admiration pour les choses militaires et une forte foi religieuse. Connue sous le nom de Julie, elle était la deuxième des dix enfants du révérend Alfred Gatty, vicaire d'Ecclesfield dans le Yorkshire, et de Margaret Gatty, qui était elle-même une auteur pour enfants . Leurs enfants étaient principalement éduqués par leur mère, mais Julie était souvent le moteur de leurs diverses activités: théâtre, botanique, etc. Plus tard, elle a été responsable de la mise en place d'une bibliothèque de village à Ecclesfield et a aidé dans la paroisse avec ses trois sœurs. Ses premières histoires ont été publiées dans le magazine Monthly Packet de Charlotte Yonge. Le 1er juin 1867, elle épousa le major Alexander Ewing (1830-1895) de l'Army Pay Corps. Il était également un fervent adepte de l'église et partageait l'intérêt de sa femme pour la littérature. Moins d'une semaine après leur mariage, les Ewings quittèrent l'Angleterre pour Fredericton, Nouveau-Brunswick, Canada, où il avait reçu une nouvelle affectation. Ils y sont restés deux ans, avant de retourner en Angleterre en 1869 et de passer huit ans dans la ville militaire d'Aldershot. Bien que son mari ait été renvoyé à l'étranger, à Malte en 1879 et au Sri Lanka en 1881, la mauvaise santé d'Ewing l'empêchait de l'accompagner. À son retour en 1883, les Ewings déménagèrent à Trull, Somerset, puis en 1885, à Bath, dans l'espoir que le changement d'air lui ferait du bien. Cependant, sa santé a continué à décliner, et après deux opérations, elle est décédée à Bath le 13 mai 1885. Elle a eu des funérailles militaires à Trull trois jours plus tard. Sa sœur Horatia Katharine Frances Gatty (1846-1945) a publié un mémorial de la vie et des œuvres de Julie, qui comprend une histoire de publication de ses histoires. Une sélection ultérieure comprend des lettres et des dessins de Julie sur le Canada. Une biographie de Gillian Avery est parue en 1961.